Louis Plamondon (fr)

D’abord élu comme député progressiste-conservateur en 1984, Louis Plamondon est le doyen de la Chambre des communes. Depuis 1990, il a été membre du Bloc québécois et a servi en tant que président du parti Caucus. Après la défaite 2011 du chef Gilles Duceppe, Plamondon a agi comme leader du parti.

Plamondon est un souverainiste. Il a quitté le Parti PC après l’échec de l’Accord du lac Meech. Lorsque le Bloc a été reconnu comme un parti à la Chambre, Plamondon a été nommé chef de la maison. Plamondon a été le seul député du Bloc de parler contre le registre des armes à feu et n’a pas assisté au vote sur le projet de loi. Il a également prononcé contre la loi sur la clarté et a fait valoir que la loi créerait trop de confusion dans un éventuel référendum.

En 2003, Plamondon a publié un livre, Le mythe Paul Martin, qui a critiqué le premier ministre pour les dommages causés à l’intérêt du Québec, alors qu’il était ministre des Finances.

En tant que membre du Parti progressiste-conservateur du premier ministre Brian Mulroney il s’est parfois déclaré comme opposant des décisions prises par les ministres. Il était également l’un des membres les plus socialement libérale du parti, et a voté contre la peine capitale et les efforts visant à limiter les services d’avortement.

Plamondon a deux baccalauréats ès arts, un de l’Université Laval et un de l’Université de Montréal. Il détient également un certificat d’enseignement de L’École normale Maurice L. Duplessis. Avant d’entrer en politique, il a travaillé comme professeur de mathématiques. Il était aussi propriétaire d’un restaurant.


< nafc.ca