L’hon. Harjit Sajjan

Le nouveau ministre de la défense, Harjit Sajjan a servi le Canada et sa communauté en tant que soldat et policier.

Avant son élection à la Chambre des communes Sajjan était un officier de la police de Vancouver depuis plus d’une décennie. Son dernier poste avec le département était comme un agent-détective au sein de l’unité des crimes de gangs travaillant pour lutter contre les crimes de drogue et les activités des gangs.

Sur sa retraite des Forces canadiennes, Sajjan était un lieutenant-colonel qui a été déployé en Bosnie-Herzégovine et à Kandahar, en Afghanistan. Au cours de son service, il a été reconnu à plusieurs reprises. Il a reçu la Médaille du service méritoire, La Médaille canadienne du maintien de la paix, et l’Ordre du mérite militaire.

Sajjan a été reconnu par le brigadier-général David Fraser comme “le meilleur renseignement canadien» dans le théâtre Kandahar. En raison de son habileté dans ce domaine, Sajjan a été demandé par le commandant des forces américaines dans la province du sud de l’Afghanistan et a servi avec eux comme adjoint spécial à l’ancien major-général James L. Terry.

Il a agi comme aide de camp du lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique.

Sajjan est le premier sikh-canadien à commander un régiment de réserve de l’armée, The British Columbia Regiment (duc de Connaught de propre). En raison de l’exigence sikh d’une barbe, Sajjan avait du mal à porter un masque à gaz de régulation, et donc, en 1996, il a conçu et a breveté un masque à gaz qui fonctionnait avec sa barbe.

Sajjan est marié à Kuljit Kaur Sajjan, un médecin de famille. Ensemble, ils ont deux enfants. Il est né de parents sikhs dans Bombeli, Pendjab, en Inde. Sa famille a émigré à Vancouver, Colombie-Britannique quand il avait cinq ans. Le père de Sajjan, Sardar Kundan Singh Sajjan, est membre d’un groupe de défense sikh, l’Organisation sikh mondiale.


< nafc.ca