L’hon. Denis Paradis

D’abord élu lors de l’élection partielle de 1995, Denis Paradis a servi dans plusieurs rôles différents sous le gouvernement libéral précédent.

En tant que député entre les années 1995 et 2006, il a agi comme secrétaire parlementaire du ministre de la coopération internationale, du ministre responsable de la Francophonie, et du ministre des Affaires étrangères. Auparavant, il a occupé les fonctions de secrétaire d’État chargé de l’Amérique latine, de l’Afrique et de la Francophonie ainsi que celles de ministre d’État aux Institutions financières.

En 1997, Paradis a agi en tant que co-président d’un comité spécial qui a recommandé que les écoles du Québec soient divisés sur base linguistique plutôt que confessionnelle. En 2003 Paradis a accueilli des représentants de la France, les Etats-Unis et l’Organisation des États américains lors d’un événement appelé l’Initiative d’Ottawa sur Haïti. Quelques mois après l’événement, des articles dans les journaux ont indiqué que les délégués à cet événement ont décidé que le président haïtien à l’époque, Jean-Bertrand Aristide, devrait être remplacée par une tutelle de l’ONU. Paradis a nié ces rapports.

Entre sa défaite électorale en 2006 et son élection en 2015, Paradis a travaillé comme avocat-conseil auprès du cabinet Dunton Rainville à Montréal. Il a agi comme président de l’Association des avocats du Québec et Bâtonnier du Barreau du Québec.

En 2005 il a reçu le titre de Commandeur de l’Ordre de la Pléiade. Il a également reçu le titre honorifique d’Avocat émérite (Ad.E.) par le Barreau du Québec en 2009.

Paradis est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université d’Ottawa ainsi d’une baccalauréat en commerce de la même institution. Il a été admis au Barreau du Québec en 1976. De plus, il a été le co-auteur du livre «Règles de procédure devant les tribunaux administratifs», publié en 1985.

Il est également propriétaire du Domaine du Ridge, un vignoble situé à St-Armand et membre du conseil d’administration de la Conférence internationale des barreaux.

Son frère, Pierre, est un membre de l’Assemblée nationale du Québec et est un ministre dans le gouvernement libéral actuel.


< nafc.ca