Elizabeth May (fr)

Elizabeth May est la députée de Saanich-Gulf Islands et le chef du Parti vert du Canada. Elle fut élue pour la première fois en 2011 et est devenue la première candidate du Parti vert d’être élue à la Chambre des communes. May est une militante écologiste depuis les années 1970.

May a débuté sa participation dans la politique organisée comme conseillère principale en matière de politique auprès du ministre fédéral de l’Environnement entre 1986 et 1988. Pendant ce temps, elle a travaillé sur la création de plusieurs parcs nationaux et a participé à la négociation du Protocole de Montréal pour protéger la couche d’ozone.

En 1989, elle est devenue directrice exécutive du Sierra Club du Canada. Elle a attiré l’attention nationale pour une grève de la faim en 2001 devant la colline du Parlement. La grève de la faim a été conçu pour attirer l’attention sur les étangs bitumineux de Sydney et les effets négatifs qu’ils avaient sur la santé des enfants dans la région. Elle a démissionné de son poste avec le Sierra Club pour se présenter à la direction du Parti Vert en 2006.

May a remporté de nombreux prix pour son travail comme écologiste. Ses campagnes réussies ont inclus les efforts visant à interdire l’agent Orange et d’empêcher l’approbation de l’exploitation minière de l’uranium en Nouvelle-Écosse.

Elle est l’auteur de sept livres et détient trois doctorats honorifiques. Son alma mater, l’Université Dalhousie, a créé la Elizabeth May Chair in Women’s Health and the Environment en son honneur. Elle a été fait Officier de l’Ordre du Canada en 2005. En 2010, le magazine Newsweek l’a nommée «l’une des femmes les plus influentes du monde.”

May possède un diplôme en droit et est membre du Barreau de la Nouvelle-Écosse et du Barreau de l’Ontario. Elle a siégé aux conseils d’administration de nombreux organismes, dont l’Institut international du développement durable. Elle a agi en tant que vice-président de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie.


< nafc.ca