Brian Pallister (fr)

Premier ministre du Manitoba, Brian Pallister mène le Parti progressiste-conservateur vers la victoire lors de l’élection du 19 avril 2016 et retire le pouvoir aux Néo-démocrates.

Pallister fait ses débuts sur la scène politique il y a 24 ans. Il est d’abord élu à l’assemblée législative du Manitoba en 1992 à la suite d’une élection partielle dans la circonscription Portage la Prairie. En 1995, il entre au Cabinet provincial en qualité de ministre des Services gouvernementaux et démissionne en 1997 pour donner suite à des ambitions sur la scène fédérale.

Il est candidat à l’élection fédérale 1997 dans la circonscription Portage-Lisgar mais c’est Jake Hoeppner du Parti réformiste qui l’emporte.

À la suite de cet échec, Pallister est candidat à la course à la chefferie du Parti progressiste-conservateur du Canada. Il est quatrième à la suite du premier scrutin et retire sa candidature quelques jours plus tard et laisse la place à Joe Clark qui deviendra chef. Par la suite, il est candidat pour l’Alliance réformiste conservatrice canadienne lors de l’élection fédérale de 2000 et est élu dans la circonscription de Portage-Lisgar.

À la suite de la fusion de l’Alliance canadienne et du Parti réformiste-conservateur pour former le Parti conservateur du Canada, Pallister est réélu en 2004 et occupe, au sein du cabinet fantôme, les fonctions de porte-parole du Parti conservateur pour le ministère du Revenu national.

Facilement réélu lors de l’élection de 2006, Pallister assiste à la prise de pouvoir par le Parti conservateur et devient Secrétaire parlementaire du ministre du Commerce international et du ministre de la Coopération internationale. En 2008, il annonce qu’il ne sera pas candidat lors de la prochaine élection fédérale.

Il gagne la course à la chefferie du parti en 2012 et sera chef de l’opposition officielle jusqu’à l’élection de 2016.


< nafc.ca