Blake Richards (fr)

Banff–Airdrie
Conservateur

Blake Richards a été député depuis 2008, élu en Wild Rose et maintenant réélu dans la nouvelle circonscription de Banff-Airdrie. Il est le porte-parole de l’opposition officielle pour le tourisme et le vice-porte-parole des institutions démocratiques, ainsi que la vice-présidente du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre.

Richards a servi en tant que président du Comité permanent des affaires autochtones et du Nord canadien ainsi que le caucus parlementaire du tourisme et le Comité spécial sur les coopératives. Il a aussi été membre des comités permanents des finances, du commerce international, la sécurité publique, de l’Agriculture et des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités.

In 2014 and 2015 he was recognized by the Hill Times as the Best Constituency MP and the Hardest Working MP after a national survey.

En 2014 et 2015 il a été reconnu par le Hill Times comme le meilleur député de circonscription et le plus grand travailleur après une enquête nationale.

En 2010, Richards a lancé une pétition nationale appelant à des changements au système de pardons canadien. Il a initié la pétition après avoir découvert que le délinquant sexuel condamné Graham James a obtenu un pardon en 2007. La pétition a finalement conduit à une nouvelle loi sur les pardons limitées pour les crimes graves.

En 2011 Richards a présenté le projet de loi emanant d’un député C-309, rendant porter un masque ou autrement cacher son identité lors d’une émeute ou un attroupement illégal une infraction au Code criminel. Le projet de loi a reçu la sanction royale en 2013.

Avant d’entrer en politique Richards avait son propre secteur de l’immobilier. Il a également travaillé dans les champs de pétrole et dans l’agriculture. Il possède un diplôme de l’Université de Calgary en sciences politiques.

Richards a contribué à sa communauté en tant que pompier bénévole et à titre d’entraîneur de hockey mineur. Depuis 2009 Richards a accueilli un défi de hockey de charité pour lever des fonds pour les programmes de services aux victimes de la GRC dans sa circonscription. À date, le défi a recueilli plus de 350.000 $.


< nafc.ca