Alexandre Boulerice (fr)

Rosemont-La Petite-Patrie
NPD

Né à Saint-Jean-sur-Richelieu, Boulerice a un diplôme en sociologie de l’Université de Montréal et une maîtrise en sciences politiques de l’Université du Québec à Montréal. Après ses études, il a travaillé comme journaliste pour TCN et TVA où il a été impliqué dans l’organisation syndicale. Cela a conduit à son départ de TVA à l’Union des Travailleurs et travailleuses accidents de Montréal (UTTAM).

Lors de son temps avec UTTAM, il a travaillé pour la plupart avec les travailleurs immigrés luttant pour la couverture sanitaire et la réparation des accidents. Après un an, il a quitté UTTAM pour travailler pour le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Son implication avec le NPD a commencé dans les années 1990 et il s’est d’abord présenté comme candidat pour le parti en 2008. Après avoir perdu l’élection de 2008 Boulerice a été embauché en tant que vice-président du parti des communications, Québec. En 2011, il s’est présenté dans Rosemont-La Petite Patrie, cette fois avec succès. Entre 2011 et 2015 il a été le porte-parole de l’opposition officielle pour le Conseil du Trésor et du travail ainsi que le porte-parole adjoint en matière d’éthique.

Suite à l’élection de 2011, Boulerice a déposé le projet de loi émanant d’un député C-307, pour protéger les droits des femmes enceintes et allaitantes qui doivent quitter leur travail pour protéger leur santé ou celle de leur enfant. Le projet de loi a échoué en deuxième lecture.

Il est le lieutenant québécois pour le NPD, ainsi que leur porte-parole d’éthiques et leur porte-parole adjoint pour la réforme démocratique.


< nafc.ca