)">

Les profits n’ont pas leur place dans le système d’approvisionnement en sang du Canada!

novembre 21, 2017

Le système d’approvisionnement en sang du Canada devrait être axé sur les personnes et non sur les profits.

Le système canadien d’approvisionnement en sang, un système qui sauve des vies et qui rend compte au public, fait face à une concurrence inutile et risquée qui menace la sécurité de nos réserves en sang.

Cliquez sur « PRENDRE UNE MESURE » maintenant pour dire au premier ministre Trudeau, à la ministre de la Santé et à votre député local d’assurer la sécurité du système d’approvisionnement en sang du Canada, et que les profits n’ont pas leur place au sein de ce système.

Il y a vingt ans, soit en novembre 1997, la Commission d’enquête sur le sang contaminé au Canada a soumis ses conclusions au Parlement. L’enquête a été menée à la suite du scandale du sang contaminé et que 30 000 personnes aient contracté l’hépatite C ou le VIH après une transfusion sanguine. Le sang contaminé venait des prisons américaines et autres sources douteuses en raison de négligence, d’un relâchement des normes, et de la course aux profits. Des milliers de personnes sont décédées au Canada, et des milliards de dollars ont été payés en indemnités.

Pour éviter qu’une telle tragédie se reproduise, la Commission d’enquête recommande cinq principes pour assurer la sécurité du système d’approvisionnement en sang :

  1. Le sang doit être considéré comme une ressource publique
  2. Les donneurs de sang et de plasma ne doivent pas être rémunérés
  3. Le Canada doit viser l’auto-suffisance par rapport à ses approvisionnements en sang, plasma et plaquettes
  4. Accès gratuit aux produits sanguins pour toutes les personnes du Canada
  5. La sécurité du système d’approvisionnement en sang est primordiale

Malgré cela, Santé Canada a récemment accordé des permis à une compagnie étrangère à but lucratif pour recueillir du plasma sanguin auprès de Canadiens peu méfiants. Des cliniques ont déjà ouvert leurs portes à Saskatoon et à Moncton, et une autre est bientôt prévue à Saint-Jean, N.-B. Cette compagnie va à l’encontre des recommandations de la Commission d’enquête : elle paie les donneurs, vend le plasma canadien à l’étranger, et donne priorité aux profits.

En témoignage au 20e anniversaire de la Commission d’enquête sur le sang contaminé, les infirmières et les infirmiers du Canada se sont joints à des alliés sur la Colline du Parlement afin de demander à Ottawa d’assurer la sécurité de notre approvisionnement en sang en s’assurant que les profits n’aient pas de place au sein de notre système.

Ajoutez votre voix à nos efforts et dites à votre député, à la ministre de la Santé du Canada et au premier ministre Trudeau, que les profits n’ont pas leur place dans notre système d’approvisionnement en sang, un système qui sauve des vies.

Cliquez sur « PRENDRE UNE MESURE » maintenant et dites à votre député pourquoi le sang sauve des vies, et que le sang n’est pas une marchandise que l’on peut acheter ou vendre.

 

3 Des mesures ont été prises sur cette question

1

1

1

C'est maintenant votre tour


< nafc.ca