)">

Fin à la violence dans les milieux de travail du secteur de la santé

janvier 17, 2018

Tous les travailleurs de la santé méritent de se sentir en sécurité au travail, d’avoir un lieu de travail respectueux et sans violence.

Les taux de violence continuent d’augmenter, et les travailleurs de la santé de première ligne se rendent au travail à chaque jour sachant qu’ils peuvent recevoir des coups de pied, de poing, se faire cracher dessus ou insulter, et même pire.

Un rapport récent révèle une augmentation de près de 66 % du nombre de réclamations pour temps perdu en raison d’incidents liés à la violence chez les travailleurs de la santé de première ligne au cours de la dernière décennie, soit trois fois le taux d’augmentation pour les policiers et les agents des services correctionnels confondus.

Dans les hôpitaux de l’Ontario seulement, le coût de la violence au travail est de 23,8 millions $ annuellement. Cet argent pourrait être mieux dépensé en investissant dans la sécurité des soins ainsi que la sécurité des travailleurs.

Cliquez sur « PRENDRE UNE MESURE » maintenant et dites aux décideurs fédéraux et provinciaux que nous avons besoin de ce qui suit :

  • Une meilleure législation en matière de santé et de sécurité au travail pour les travailleurs de la santé de première ligne, ainsi que la mise en application des lois
  • Des niveaux sécuritaires de dotation dans tous les milieux de travail du secteur de la santé
  • Un engagement à mettre en place des mesures de prévention de la violence, y compris une formation sur comment gérer la violence au travail

Les infirmières et les infirmiers du Canada prennent les devants pour rassembler les syndicats représentant les travailleurs de la santé du pays afin d’élaborer un plan d’action que les gouvernements, les employeurs, les syndicats et les travailleurs de la santé de première ligne pourront mettre en œuvre ensemble.

Cliquez sur « PRENDRE UNE MESURE » maintenant pour ajouter votre voix et dire #FinÀlaViolence!

0 Des mesures ont été prises sur cette question

0

0

0

C'est maintenant votre tour


< nafc.ca